Jours, horaires et dates de programmation : les vendredis

à 21h15 du 22 janvier au 19 février 2021 

+ Dimanches 24, 31 janvier à 15h00 et 14 février à 18h30

Quelle place pour la vie privée dans l’engagement politique ou artistique ? Le cas de la lutte contre la gentrification des docks de Londres, en pleine crise sanitaire...

A propos du spectacle :

 

Titanica, la robe des grands combats (Edmund C. Asher Londres 1968) de Sébastien Harrisson.

 

La pièce oppose des marginaux hostiles à l’embourgeoisement des docks de Londres et la couronne britannique. Elle interroge la place de la vie intime dans l’engagement politique ou artistique, dans une polyphonie digne des comédies élisabéthaines.

 

Le contexte montre pourtant la fragilité de la condition humaine. Un mal mystérieux mine le pays, résultat, pour Buckingham, d’une souillure provoquée par Edward II, roi qui osa mettre un homme dans son lit. Mais la révélation inattendue de la façon dont la monarchie, dans son rêve de pureté, règle la crise sanitaire ne risque-t-elle pas de lui être fatale ?

 

Malgré quelques maximes, Titanica ne développe aucune thèse, sauf peut-être concernant les limites de l’action artistique en période de combat. On comprend progressivement les raisons de chacun, mais s’est-on affranchi de “la mémoire sanglante des siècles passés“ ?

Auteur : Sébastien Harrisson

Metteur en scène : Daniel Rochko

Interprètes : Gwendolyne Belle, Nicolas Bonjour, Marie-Thérèse Estivill, Emmanuel Fourcroy, Juliette Jouve, Ronan Le Dily, Léa Mélini, Laurent Ponty, Malik Yammouni

Genre : Théâtre contemporain

Tout public (dès 15 ans)

Durée du spectacle : 1h50

Salle 2


Tarif  : 18€ / Tarif réduit (chômeur & sénior*, billetterie internet du TDM )  : 14€ / Tarif étudiant, - de 26 ans, partenaires, PassCulture19e  : 10€* / Tarif - de 12 ans : 8€*

*  (sur présentation d'un justificatif au guichet du théâtre)


Adresse : 80 allée Darius Milhaud, 75019 Paris / 01 42 01 92 26